samedi 23 avril 2016

Merci N.

Je voudrais vous raconter l'enfant qui grandit, ses milliards de bons mots, nos recettes fétiches (qui n'en veut du Nut*lla maison ?), mes réflexions sur l'éducation, nos partages à Nuit Debout, mes doutes, les moments où je flanche, les moments où ça ne va pas, mes nuits pourries. Je voudrais écrire des articles de fond, des articles pour de vrai, et pas seulement que ce blog ressemble à une page Fac*book, où l'on ne partage que ses joies. Et du coup, je n'écris pas.

Alors, tant pis.

Je me souviens, quand j'ai ouvert mon premier blog, il n'avait pas d'autre vocation, après tout. Alors écrivons, partageons. Alors pardon mes copinautes si je ne commente pas vos posts avec légèreté, avec célérité, avec esprit. Alors pardon si je recommence du début. Mais je suis là.

Merci N. Je t'aime fort.

2 commentaires:

  1. Je ne sais pas du tout qui est N. (oui, j'ai pensé que peut-être ... mais je sais que pour toi je suis Z.) mais je t'aime fort aussi.

    RépondreSupprimer
  2. Roh, j'avoue que ça fait 10 000 éternités (au moins) que je n'étais pas venue voir chez toi (la preuve, cette note a déjà 4 mois, oups:p), mais si tu es toujours motivée pour partager sur Nuit Debout, ça m'intéresse :) Le reste aussi, d'ailleurs ! Au plaisir de te lire, donc :)
    J'espère que vous allez bien !

    RépondreSupprimer